Partagez
Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 198
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 47
Voir le profil de l'utilisateurhttp://angelinegluard.forumactif.org
01052017
Vendredi 31 mars 2017
Andréa bricole… Un appartement à rénover, pour installer un ou une locataire. Alors il faut remonter ses manches, faire en sorte que ce soit un travail rapide, efficace et de qualité. Elle est plutôt du genre à dire qu’un locataire dans un logement agréable, fonctionnel et bien décoré sera plus à même de le maintenir propre et de s’y installer durablement.
C’est un véritable projet avec ses contraintes, ses deadlines et ses processus. Le matériel est prêt, les différentes tâches sont planifiées et distribuées. Son amoureux s’occupera des parties électricité, plomberie et des sols. Pour Andréa, le reste…
Décollage de la tapisserie… mon Dieu ! Quatre épaisseurs pour commencer dans l’entrée, avec une bonne couche de peinture entre la première et la deuxième… Finalement le reste de l’appartement sera plus facile. Et quel bonheur quand des pans tout entier de papier se décollent sans se déchirer !
Ensuite il faut enlever les chevilles en plastique, retirer les baguettes de bois du salon, ouvrir les fissures et boucher tous les trous avec de l’enduit. Pendant le séchage, Andréa enlève les poignées, ponce les portes, les plinthes et les montants de portes. La petite ponceuse s’active, elle va maintenant s’attaquer aux murs… Bonjour la poussière !
Après une bonne journée de pause, il ne reste plus qu’à balayer du sol au plafond, toutes les pièces…
La prochaine étape sera la peinture des portes et boiseries ainsi que des murs avant de les tapisser.
Andréa se souvient… elle a toujours aidé son père à bricoler, elle maitrise parfaitement le bon moment pour passer le bon outil.
Elle repense à ses quinze ans, et la construction d’un garage à partir d’une ruine. Elle avait la responsabilité de la bétonnière… Ses sœurs s’activaient à choisir et trier les pierres par taille. Chacune avait sa truelle et dès que le ciment était prêt, en suivant les traits faits au fil à plomb par leur père, les filles élevaient les murs. Quel boulot ! Elles avaient passé tout un été à travailler à cette construction physique mais très instructive.
A cette époque Andréa et ses sœurs recevaient de l’argent de poche selon une des valeurs fortes de la famille : « Tout travail mérite salaire ». Jusqu’à la vaisselle, mettre le couvert et débarrasser la table, tout était consigné dans un petit carnet avec le planning de la semaine. Le tarif pour chaque activité était décidé en commun.
Le père d’Andréa savait aussi gérer les conflits et le jour où une « grève » de vaisselle s’est déclenchée, après le diner, ni une ni deux, direction le supermarché… Il a investi dans un lave-vaisselle, et là comme par miracle, les filles-grévistes étaient bien d’accord pour aider leur père à transporter la « bête », l’installer et à participer à la première vaisselle automatique de la maisonnée.

Responsabiliser, apprendre, être exemplaire, partager, avoir des projets et les mener à bien, avoir le courage et la satisfaction du « faire soi-même »… c’est ce que ses parents ont transmis à Andréa. Ses enfants n’ont pas été élevés de la même façon mais elle espère et croit qu’ils auront retenu ces valeurs.
Partager cet article sur :diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédentVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum